Toutes les actualités

Forces et faiblesses des plateformes aéroportuaires, ferroviaires et maritimes en France

Partager

Follow by Email
Twitter
LinkedIn

Dans le contexte social français actuel, l’attractivité de notre territoire reste un sujet de réflexion important pour les CCE soucieux de participer au renforcement de l’attrait de notre pays pour les investisseurs étrangers.

Nous avons souhaité recueillir leur appréciation sur la qualité d’accueil de ces points d’accès et disposer d’éléments comparatifs significatifs par rapport aux plateformes étrangères concurrentes. L’objectif de ce travail est bien d’apporter une vision globale dans une perspective d’amélioration afin de permettre l’optimisation des prestations apportées et de renforcer leur attractivité dans un contexte mondial très compétitif.

Le profil des participants de cette enquête est particulièrement représentatif puisque le panel des CCE ayant répondu est pour l’essentiel composé de voyageurs très fréquents. Ainsi leur vision très globale de la qualité des prestations apportées par les plateformes aéroportuaires et ferroviaires permet un exercice de benchmark pertinent.

 

Facilitation

Concernant les structures d’arrivées, et malgré quelques améliorations récentes, près de la moitié des CCE considère que le passage aux postes de contrôle de police reste un gros point noir. Ces commentaires adressent principalement les premiers et derniers vols de la journée. Le deuxième aspect négatif souligné par le résultat de cette étude est la desserte avec le centre-ville, principalement entre CdG et le centre-ville de Paris. Deux aspects ont été mis en lumière; la faible qualité du réseau de taxis et l’absence d’un moyen de transport en commun propre, sûr et efficace. Pour ce qui relève des taxis, les critiques se focalisent sur la qualité d’accueil, la non-connaissance des langues étrangères et la désinvolture des chauffeurs officiels. Elle adresse également la présence de taxis officieux qui engendre une véritable insécurité à l’arrivée et un surcoût potentiel pour les étrangers principalement.

 

Confort et ambiance

Globalement l’étude souligne la satisfaction des CCE quant à l’ambiance générale, le

confort et la propreté des espaces publics et la qualité des espaces shopping.

 

Qualité de l’accueil

Les CCE constatent une qualité d’accueil moyenne tant pour l’amabilité des personnels que pour leur maîtrise des langues étrangères et un mauvais point pour la prise en compte des cultures étrangères. D’une manière générale les CCE considèrent que la qualité d’accueil réservée aux voyageurs étrangers voyageant pour leurs affaires via une plateforme aéroportuaire française ou une gare est peu satisfaisante.

 

Et dans les autres pays ?

Les principaux critères de différenciation retenus par les CCE sont l’ambiance générale de l’aéroport, la rapidité des correspondances, l’amabilité des personnels, des contrôles de sûreté sérieux et fiables et enfin le prix du billet. Les CCE considèrent que les aéroports de référence appréciés pour ces qualités sont Genève, Schiphol, Atlanta, Doha, Changji, Hong Kong, Taiwan ou Singapour.

 

Retrouvez tous les résultats de l’enquête dans nos publications.